Je cherche désespérément à écrire un article qui réunisse toutes mes opinions sur les mouvements bodypositifs, et ce n'est pas facile car j'ai des sentiments très conflictuels à l'encontre de ces mouvements. Donc aujourd'hui sera un galop d'essai, pour un article plus long et plus construit à venir, plus tard.

 

J'aime les mouvements bodypositifs. Nous avons besoin d'eux. Pourtant, pour moi, en tant que femme grosse, anciennement obèse morbide, ils sont souvent problématiques. Ou du moins leur message est souvent incomplet. La plupart du temps, leur message tourne beaucoup autour de l'idée de beauté : "vous êtes beaux/belles tel.le.s que vous êtes". Pour moi c'est problématique parce que je le ressens comme un message disant "c'est bon, vous avez le droit de vous aimer parce que vous êtes beaux/belles aussi". Je ne crois pas qu'on ait besoin d'être beau/belle pour s'aimer ou mériter le respect des autres ou de soi-même. J'ai l'impression que ça participe à la société dans laquelle nous sommes, une société qui a érigé la beauté, une simple perception esthétique, en véritable valeur. Une société où seules les personnes belles méritent le respect. Mais ça va puisque quel que soit mon corps, il est beau donc ça va, je mérite le respect aussi.

 

Bien sûr que chacun devrait s'aimer. Mais la beauté est-elle la raison principale pour laquelle on devrait s'aimer ? Parfois j'aimerais voir plus souvent des messages évacuant la notion de beauté. Notamment parce que ce n'est pas très important, pour moi, que les autres me trouvent jolie. Et même à mes propres yeux, ce n'est pas si important que cela d'être jolie. Je n'ai pas besoin d'entendre que je suis jolie (à part, de temps en temps, de la part de mes amants). Je ne vais pas mentir : c'est agréable à entendre. Mais je n'ai pas BESOIN de l'entendre. Ce que j'ai besoin d'entendre, c'est que mon corps est comme il est et que quelle que soit sa forme, je mérite le respect. Je veux qu'on me respecte, pas qu'on me trouve jolie. Je veux me respecter et m'aimer moi-même, et ce respect et cet amour ne devrait pas venir du fait que je me trouve jolie.

 

Montrer des corps différents, se débarrasser de la tyrannie du "une belle femme c'est une jeune femme mince, à la peau blanche, un peu athlétique, blonde et sans aucun handicap/maladie que ce soit", c'est très très important. C'est évident. Il existe effectivement toutes sortes de beautés différentes. C'est pour cela que j'aime les messages bodypositifs, et je suis toujours heureuse de voir des gens différents, avec des corps différents, célébrer leur vie, leur corps, dire qu'ils s'aiment et se sentent beaux. C'est vraiment super. Mais pour moi ça ne prend en compte qu'une partie du problème. C'est, ou du moins ça devrait être pas grave de ne pas se trouver joli.e. On peut et on devrait pouvoir s'aimer quand même. Par exemple, je ne trouve pas que mes seins soient jolis. Je ne les trouverai jamais jolis parce qu'ils ne correspondent pas à ce que je trouve joli pour des seins. Pourtant, malgré cela, je les respecte et je leur offre ce dont ils ont besoin (c'est à dire des soutien-gorges Marlies Dekkers !). On devrait s'ébahir de tout ce que notre corps et notre cerveau sont capables de faire, même si d'autres corps et d'autres cerveaux sont capables de faire plus. Mon corps ne me permet pas de courir, mais il me permet de faire et de ressentir beaucoup beaucoup d'autres choses, et je devrais l'aimer pour ça, et déjà rien que pour ça, en dehors de toute idée de beauté.

 

C'est pas grave si quelqu'un ne me trouve pas jolie. C'est pas grave tant que cette personne ne me manque pas de respect à cause de cela. Vous pouvez me trouver moche à faire peur, je m'en fiche, ce dont j'ai besoin c'est que vous me respectiez et que vous me traitiez comme un être humain. Et attention, pas "que vous me respectiez QUAND MEME", comme si la laideur était une raison valable pour ne pas me respecter. D'autant qu'on sait très bien que trouver queqlu'un beau/belle ne va pas de paire avec un respect quelconque. Donc pour moi le coeur du problème ce n'est pas la beauté ou la perception de la beauté. Le vrai problème, ce sur quoi on devrait travailler en tant que société, ce n'est pas à se trouver beau et à trouver tout le monde beau (même s'il est important de diversifier les représentations des beautés possibles). Le vrai problème, c'est le respect, nous devrions respecter tous les corps, le nôtre avant tout, et respecter ceux des autres aussi. On devrait s'aimer soi-même sans forcément que cet amour soit motivé par le fait qu'on se trouve beau/belle soi-même. Or les campagnes bodypositives tendent (ce n'est pas systématique mais c'est une tendance que j'ai pu noter, et je dois avouer que là je parle plutôt des campagnes bodypositives mainstream) à traiter ces deux idées (variété de la beauté et respect dû à l'être humain) en une seule et même idée, ce qui, comme je l'ai dit plus haut, selon moi, participe à ériger la beauté au rang de valeur toute puissante. 

 

Bon, c'est tout sur cette idée... Je ferai peut-être plutôt plusieurs articles courts plutôt qu'un seul long, parce que déjà là j'ai l'impression de ne pas avoir été claire et de tourner en rond autour du pot, alors sur un article complet, ce serait sans doute très confus... Tout apport sera bienvenu, et notamment tout ce qui est campagnes bodypositives axées sur d'autres notions que la notion de beauté (il y a pas mal de campagnes de ce côté pour tout ce qui lutte contre l'ablism*).

 

 

*Ablism : vient de l'anglais "able body" c'est à dire "corps sans aucun handicap ou maladie". Je ne sais pas s'il y a une traduction française pour ce mot. L'ablism c'est le fait d'effacer/mépriser/discriminer les personnes ayant un handicap ou une maladie.